MON VOYAGE AU SENEGAL

Voyage au Sénégal – Part 1

« Fais tes bagages chérie, on se barre au Sénégal ! » Bon, ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça, mais presque. Fin Mars, j’ai appris que je partais au Sénégal pendant 1 semaine et que ce voyage était prévu 1 mois après. Whaaaaaaat ? Mais j’ai pas mon Passeport !? 🤯 Un voyage de famille, entièrement organisé par ma belle-mère (encore infiniment Merci 🙏😘) qui souhaitait emmener tous ses enfants et leurs familles respectives en voyage.

Ni une, ni deux, 1 mois pour tout préparer, se faire vacciner, calmer ses appréhensions à l’idée de partir en Afrique (maladie, hygiène, sécurité, etc), recevoir mon passeport dans les temps… bref… 1 mois de stress, mais pour au final, vivre mon 1er voyage hors Europe et me créer de magnifiques souvenirs et ouvrir mon esprit, humainement ! 😍

Même si ce n’était pas gagné, j’ai eu mon passeport 2 jours avant le départ (Ouf !) Et j’ai pu m’envoler !

Je ne suis quasiment jamais partie en voyage, si ce n’est un voyage en Grèce quand j’étais en 3e, et une semaine en Suisse en 2020. C’est déjà super, mais ça reste l’Europe et ce n’est pas très dépaysant. Alors autant vous dire que ce voyage au Sénégal était pour moi comme un baptême. Et quel voyage ! Une fois arrivée là-bas, toutes mes peurs se sont envolées. J’ai vu la pauvreté, j’ai vu la sécheresse, mais j’ai surtout vécu une superbe expérience humaine. Durant ce voyage, mon esprit s’est ouvert aux autres et j’ai eu des expériences et des discussions très enrichissantes en plus de vivre de supers moments avec ma belle-famille, ce qui a resserré les liens entre nous. Je reviens « grandie » de ce voyage. J’ai passé une super semaine et maintenant, j’ai encore plus envie de voyager !

Voyage au Sénégal – Part 2

Le Safari ! Un des moments que j’attendais le plus de ce voyage au Sénégal ! Voir des animaux dans leur habitat naturel, dans des réserves protégées. Des lions, des girafes, des crocrodiles (ou des crocodiles pour les puristes), des rhinocéros, des Pumbaa (ou des phacochères si vous préférez…), des singes, des gazelles, des impalas (…qui étaient bien là… ok, je sors….), des oiseaux de toutes les couleurs, des zèbres… Mes yeux étaient émerveillés de voir tous ces animaux de la savane libres et si proches de nous ! J’étais comme une enfant de 5 ans qu’on emmène au Zoo pour la première fois, mais un zoo grandeur nature ! Il ne manquait plus que les BO du Roi Lion résonnent autour de moi, et j’aurais cru rêver un de mes Disney préférés ! 😍🤩

Un rêve s’est réalisé pour moi à ce moment-là. Jamais je pensais un jour pouvoir faire un Safari dans ma vie. Nous avons vu un girafon d’une semaine à peine, des singes portant leurs bébés accrochés sur leur ventre, des pumbaa (ok, phacochères) marcher sur leurs genoux parce qu’ils n’ont pas de cou pour baisser leur tête et manger ce qui se trouve par terre et des lions qui voulaient faire des bébés. 😅 J’ai adoré… L’amoureuse des animaux que je suis a été comblée…

Voyage au Sénégal- Partie 3

Dakar ! La Capitale ! Impossible de ne pas y faire un petit tour durant ce voyage.

Nous avons visité la ville en voiture et nous nous sommes arrêté pour nous promener dans son fameux marché, faire un coucou à l’institut français pour déposer des livres offerts par @romanito.suerte et voir la côte Atlantique.

Mais, c’est le monument de la renaissance africaine symbolisée par cette magnifique statue de 52 mètres (et ses 200 marches !) qui a le plus retenue mon attention ! Majestueuse, elle est faite en bronze et représente un homme aux muscles saillants jaillissant du cratère d’une des collines des Mamelles. Torse nu, il porte sur son bras gauche un enfant tout en enveloppant de l’autre, une femme.

« L’homme, la femme et leur enfant feront face au soleil, symbolisant l’ouverture du continent au reste du monde. C’est une force de propulsion et d’attraction dans la grandeur, la stabilité et la pérennité de l’Afrique », explique le président Wade.

Voyage au Sénégal – Partie 4

L’île de Gorée.

C’est certainement l’endroit que l’on nous a le plus recommandé au Sénégal. L’île de Gorée est un endroit tristement symbolique dans l’histoire de la traite négrière. C’est de cette île que partaient les esclaves vers les Amériques. Un aller sans retour, qui se finissait parfois au fond de l’eau, avec les requins. C’est une ‘île-mémoire’ pleine d’émotions et chargée d’histoire. On en ressort bouleversés, Romain et moi.

Il est impressionnant de voir une des nombreuses « maisons des esclaves » (il n’y en a plus qu’une seule qui se visite aujourd’hui) et d’imaginer le calvaire vécu par les esclaves, constater les pièces dans lesquelles ils étaient « stockés » (c’est le mot employé par notre guide et cela m’a choquée car ce simple mot veut absolument tout dire sur la condition des esclaves à l’époque). On nous a également expliqué qu’à ce moment-là, l’île était infestée de requins, attirés par les morts que l’on jetait à la mer…

Aussi, notre guide nous a dit qu’aujourd’hui on savait de sources sûres que les ancêtres des Guadeloupéens venaient du Sénégal et étaient donc obligatoirement passés par l’île de Gorée.

Une visite autant émouvante qu’enrichissante !

Gorée restera un des endroits les plus remarquables que j’ai visité dans ma vie.

Voyage au Sénégal – Partie 5 et fin

Ce voyage au Sénégal a aussi et surtout été un voyage détente avec ma belle-famille. L’hôtel 5 étoiles, la piscine, la plage privée, les magnifiques couchers de soleil sous les cocotiers, les buffets à volonté et la farniente au soleil.

Certes, j’ai vu la pauvreté, avec, notamment, la visite d’un village Peul. A ce moment-là, on ne peut que attester, nous, occidentaux, de la chance et du confort que nous avons au quotidien. Nos soucis deviennent tout petits dans ces moments-là…

Mais, j’ai aussi profité de la beauté du pays qui offre un cadre idyllique pour le repos, celui du corps, mais aussi celui de l’esprit.

L’objectif de ce voyage inespéré et unique pour moi était principalement de me rapprocher de ma belle-famille : de ma belle-mère et de son mari, de mes belles-soeurs, de mes beaux-frères et de mes nièces. Avec un voyage pareil, on ne peut que se créer des souvenirs inoubliables et resserrer les liens. On aura vécu ça ensemble et ce séjour nous a permis d’apprendre à mieux nous connaître, à nous voir sous un aspect autre que celui que l’on montre durant les repas de famille. Cela représente le bonus de ce voyage à mes yeux. 🥰

Mais durant ce voyage j’ai aussi passé beaucoup de temps avec le fils de Romain, mon beau-fils, Maxence, âgé de 11 ans. Le voir s’amuser, rire ou encore jouer au djembe, ainsi que nos moments passés tous les 2 au petit déjeuner le matin ou nos jeux dans la piscine représentent pour moi de doux souvenirs précieux aujourd’hui. D’ailleurs, toute sa vie, il pourra dire qu’il a appris à nager (avec son tonton Jo) au Sénégal ! Quelle chance ! 😁

Un voyage qui a rechargé mon corps et mon cœur, ouvert mon esprit, enrichi mon être.

Vivement le prochain…

Elo-Esperanza