« NOUS AUSSI 1 » vs « NOUS AUSSI 2 » de BIGFLO ET OLI

Nous Aussi
Clip de « Nous Aussi 2 » – Photo de Odieuxboby

En Septembre 2018, Bigflo et Oli nous ont surpris en annonçant un troisième album avant la fin de l’année. A l’époque, pas le temps de nous remettre des émotions procurées par cette nouvelle que déjà, un premier titre était dévoilé et un clip mis en ligne : « Nous Aussi 2 » ! Le duo avait évoqué l’idée de faire une suite au morceau de leur premier opus, c’est désormais chose faite !

Pourquoi avoir choisi de faire une suite à « Nous Aussi » ? :

« Nous aussi » est le premier titre du premier album du duo à avoir été dévoilé (hors titres extraits de leur EP « Le Trac »). Il servait de promo pour lancer le 1er album, tout comme « Nous Aussi 2 » a servi de promo pour lancer le 3ème.

« Nous Aussi » était une sorte de présentation de Bigflo et Oli – encore méconnus du grand public à ce moment-là – qui faisait également office d’annonce de leur style musical ainsi que de leur vision. En effet, ils y glissent avec brio des références à leur vie et leur personnalité et y décrivent avec précision le rap qu’ils veulent mettre à l’honneur et défendre tout en expliquant pourquoi ils comptent se démarquer des autres.

Ce titre est un titre égotrip ( dans le but de se mettre en valeur, de venter ses actes, son égo.) Cette démarche est très prisée des rappeurs. Jusque là, rien de spécial. Mais là où Bigflo et Oli se démarquent, c’est que leur titre mélange l’égotrip à de l’auto-dérision. L’imitation de leur maman les appelant pour aller manger ou encore les multiples interventions que les deux frères se font dans leur couplet respectif montrent qu’ils ne sont pas différents des gens random. Cet humour les rend ainsi plus sympathiques et permet facilement à l’auditeur de se reconnaître en eux.

Mais ce titre ne se résume pas à cela. Bien au contraire. Et pour un titre censé lancer un premier album d’un groupe qui cherche à se faire connaître, on pourrait même trouver que les deux petits toulousains, en plus de n’avoir pas froid aux yeux, ont énormément d’aplomb ! Ils se présentent comme les « sauveurs » du rap français, venant d’une autre planète pour se lancer le défis de redorer le blason de ce style musical qu’ils jugent eux-mêmes « dans un sale état ». Dés le début ils dénoncent le manque de richesse dans les paroles des rappeurs d’aujourd’hui et déclarent même que « les gens réclament [leurs] plumes ». Ils se disent être des « pauvre[s] type[s] gentil[s] » face à ces « bandits » qui rappent pour le « fric », « le shit » et la belle « ferrari ». Et nous pourrions continuer comme ça sur toute la chanson. Mais tout en regrettant « l’époque d’IAM ou de Michael » et en déplorant les conséquences néfastes de cette dégradation du rap sur les jeunes qui les écoutent, Bigflo et Oli ne nient pas pour autant avoir fait partie de ce public là. Cependant, ils se posent comme étant de jeunes « révolutionnaires » voulant revenir aux bases même du rap, et invitent ceux qui les écoutent à faire de même et à les suivre dans ce que l’on pourrait appeler « la Révolution du Rap Français ». Ils s’adressent directement à leur public, leur exposant qui ils sont, ce qu’ils veulent faire et pourquoi ils veulent le faire. C’est le début d’une nouvelle ère pleine de promesses. Ils ont des arguments, des objectifs et la fougue nécessaire pour se lancer et embarquer tout une foule de fans avec eux.

Flo et Oli constituent ainsi un titre parfaitement complet pour tenter de convaincre le plus de monde possible de les écouter et « Nous Aussi » offre à ses créateurs, quelques années plus tard, la possibilité d’être analysé afin de faire un bilan sur ce qui avait été annoncé. « Nous Aussi » était donc le candidat idéal à une suite.

Quel bilan est-il donc fait dans « Nous Aussi 2 » ?

C’est une évolution ! (Oui, comme les Pokémon !) Dans « Nous Aussi 2 » Bigflo et Oli exposent – non… – ils expLosent leur succès aux yeux de tout le monde ! Et ceci est autant visible qu’audible. Vous allez comprendre…

Dés les premiers mots, Bigflo et Oli commencent par évoquer leurs trois albums. Indirectement mais de manière volontaire et quelque peu vantarde, ils exposent leur succès. Le ton calme de leurs voix et le choix du dialogue contrastent avec la suite rythmée du morceau qui annonce réellement le début de celui-ci. En seulement quelques phrases, et avant même que leur morceau ait véritablement commencé, ils ont déjà évoqué toute leur carrière et annoncé subtilement et malicieusement le ton de leur morceau-bilan : « Nous aussi 2 » !

On retrouve un morceau égotrip, comme pour Nous Aussi 1. Les deux titres sont liés par ce même thème : la critique du rap français actuel à qui ils veulent redonner de vraies valeurs. Le vocabulaire des paroles est tout aussi fougueux que dans le premier son et l’on peut ressentir, tout au long du morceau, une fervente confiance en eux les animer. Cependant, l’effet n’est plus le même que pour « Nous aussi 1 ». Si, dans ce dernier, leur ferveur à défendre leurs convictions passait comme motivée et constructive pour leur quête, celle de « Nous aussi 2 » est beaucoup plus agressive. Les deux frères ne se présentent plus seulement comme les sauveurs venus d’une autre planète pour améliorer le rap en y apportant leur savoir-faire, mais comme des fous aux « idées pas claires » dans un monde qui ne semble pas comprendre ni leur succès ni eux-mêmes. Le vocabulaire est assez évocateur d’une certaine violence. Ils parlent de « duels », se disent « cruels », évoquent « [d’]ôter la vie », de « gifler » et affirment avoir « tuer le rap français ». Outre le côté entièrement égotrip qui colle bien au style du morceau, cette agressivité peut surprendre à la première écoute. En effet, cela contraste pleinement avec les « pauvre[s] type[s] gentil[s]» de « Nous Aussi 1 ». Il n’est plus question de s’imposer dans le monde du rap et d’en redorer le blason. Cela est déjà fait et ils le disent clairement dans leur refrain.

Cependant, même si cela peut paraître surprenant, nous pouvons tout de même y voir également une mise en scène parodique destinée à contre-carrer la violence du rap et la pauvreté de ses paroles. Si l’on se penche un peu plus sur le texte, mais aussi sur le clip, et que l’on active son radar à second degré, cela peut paraître plausible et par conséquent, en accord avec le rap annoncé dans « Nous Aussi 1 ». Ils ont, certes, « tuer le rap français » mais disent ne pas avoir fait exprès. Si cela accentue le côté égotrip en sous-entendant qu’ils s’excusent presque d’avoir plus de talent que tous les autres rappeurs, on peut y voir un rappel à l’humour et l’auto-dérision dont ils ont fait preuve dans leur premier morceau pour susciter l’adhésion de leur public. Et cela est aussi présent visuellement lorsqu’ils se mettent en scène en tant que bandits se faisant arrêter pour avoir commis le meurtre du rap français.

Pour autant, nous ne pouvons pas omettre la différence de construction du texte des deux morceaux. Syntaxiquement, « Nous aussi 1 » est largement au dessus de « Nous Aussi 2 ». Outre le fait qu’il soit quasiment rythmé, du début à la fin, à chaque strophe, d’assonances et d’allitérations, mais aussi de rimes riches, parfois croisées ou internes ou encore de multiples paronomases, le son est autant une leçon pour le rap français dans son message que dans sa construction. Si l’analyse littéraire de ce morceau n’est pas l’objet de cet article, nous pouvons tout de même constater tout ce qui a été cité précédemment, présents dès les premières phrases de la partie de Flo :

« Je suis venu pour t’humilier, te ridiculiser
Te mutiler, t’es pas immunisé, petit illuminé
J’vais t’éliminer, les rimes illimitées, t’es pas habilité
Vu ta débilité de gros naze
Tu vois comme c’est facile de rapper vite ? » 

Tout y est réuni : la maîtrise technique parfaite du flow dans son rap, les rimes, l’égotrip, le message et le style d’écriture. A peine commence-t-il à rapper, que déjà, Flo utilise un combo explosif qui pourrait facilement le donner vainqueur d’une victoire par K.O.

Malheureusement, nous ne pouvons pas en dire autant pour « Nous aussi 2 ». Si le texte n’est pas non plus pauvre en références culturelles et en clins d’oeil à leur vie et leur carrière, si celui-ci est également rythmé par des rimes et autres assonances et allitérations, ces dernières sont tout de même beaucoup moins nombreuses que dans le son précédent. Même constat pour les figures de style. Là où « Nous aussi 1 » faisait corps tant sur le fond que sur la forme, il semblerait que Bigflo et Oli aient fait le choix, avec « Nous aussi 2 », de mettre en avant un de ces deux aspects plus que l’autre, laissant certainement sur leur faim, leurs fans les plus littéraires.

De plus, leur succès est également visible dans le clip de ce deuxième morceau : le nombre de plans est conséquent, les couleurs plus vives, la décoration plus abondante, les différents rôles sont joués par des acteurs et non plus par Bigflo et Oli eux-mêmes, et les effets spéciaux sont omniprésents. Rien de tel pour justifier leur réussite que de constater concrètement et visuellement l’évolution du duo rien qu’en regardant ces deux clips.

Bigflo et Oli ne font plus qu’annoncer qu’ils arrivent. Cette fois-ci, ils sont bel et bien là, le succès aussi et ils ne lésinent pas sur les moyens pour le faire savoir ! Un clip des plus onéreux et des paroles plus explicitent qui n’hésitent pas à « attaquer » leurs destinataires et leurs détracteurs. Le bilan entre les deux morceaux est donc positif, la réussite est là et les promesses semblent avoir été tenues. On pourrait presque se demander s’ils n’en font pas même un peu trop et si cela ne contraste pas avec la simplicité qu’ils évoquent dans « Nous Aussi 1 » ou bien si, au contraire, cela n’est pas qu’une mise en scène, un jeu de rôle, faisant partie du jeu de l’égotrip qu’ils ont mis en place depuis le début. Le doute est semé… Libre à chacun de se faire sa propre opinion.

Le constat n’en est pas moins que l’objectif des deux morceaux paraît être quelque peu différent. « Nous aussi 1 » semble centré sur leur technique, leur flow, leur texte, de manière à dévoiler le plus possible leur talent aux yeux de tous, alors que « Nous aussi 2 » semble davantage centré sur leur réussite, comme si dévoiler toute l’ampleur de leur talent n’était plus nécessaire. Ceci pourrait ainsi contribuer indirectement à accentuer l’égotrip de ce deuxième morceau. Pour autant, avec ces deux titres, Bigflo et Oli n’en restent pas moins fidèles à eux-mêmes : Egotrip à fond, auto-dérision toujours présente, et succès bien visible, ils ne cessent de satisfaire leurs fans avides de ce genre de sons, tout en continuant à susciter toujours plus la curiosité des plus grands.

Elo-Esperanza

amour analyse avis Beatbox berywam bigflo bigflo et oli Blog book chanson concert couple critique culture dieu Disney désir famille Fan Fantastique foi harry Potter hip-hop lecture life lifestyle littérature live livre magie music musique oli paroles rap rap français rappeur roman stadium story life texte toulouse vie visionnaires écriture

Dernières nouvelles du blog

QU’EST-CE QUE L’UCHRONIE ?

L’uchronie – Qu’est-ce que c’est ? L’uchronie est un néologisme créé au XIXe siècle par Charles Renouvier, philosophe français, entré dans le dictionnaire français en 1913 et dans le Nouveau Larousse Universel en 1948. Ce mot est fondé sur le modèle de l’utopie : la lettre u- est un préfixe de négation et le mot « chronie » … Lire la suite QU’EST-CE QUE L’UCHRONIE ?

ANALYSE DU TWISTED TALE « HISTOIRE ETERNELLE » DE LIZ BRASWELL

Qui n’a jamais rêvé d’écrire ses propres histoires, son propre livre pour créer un nouveau monde, une nouvelle vie ou encore simplement partir à l’aventure ? Moi, en tout cas, j’en ai toujours rêvé. A tel point, que quand je lisais un nouveau livre qui me passionnait, j’étais jalouse de ne pas en être l’auteure. … Lire la suite ANALYSE DU TWISTED TALE « HISTOIRE ETERNELLE » DE LIZ BRASWELL

MON VOYAGE AU SENEGAL

Voyage au Sénégal – Part 1 « Fais tes bagages chérie, on se barre au Sénégal ! » Bon, ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça, mais presque. Fin Mars, j’ai appris que je partais au Sénégal pendant 1 semaine et que ce voyage était prévu 1 mois après. Whaaaaaaat ? Mais j’ai pas … Lire la suite MON VOYAGE AU SENEGAL


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s